Passer au contenu

Mes conseils pour scanner les films Washi S [120]

Vous connaissez peut être les films Washi. Ils sont produits à Saint Nazaire par Lomig Perrotin dans la plus petite entreprise de film au monde. Je suis assez fan du rendu très contrasté qu’offre le Washi S que j’essaie d’apprivoiser lorsque j’en ai l’occasion. Néanmoins, scanner cette pellicule peut vite devenir une vraie galère, surtout en format 120.

Le(s) problème(s) du Washi S

Selon moi, deux problèmes adviennent lorsqu’on veut scanner du film Washi S :

  • Le film (au format 120) a une fâcheuse tendance à s’enrouler sur lui même. Autrement dit, il n’est jamais plat ! C’est quand même dommage lorsqu’on cherche à le scanner !
  • Le film est très contrasté. Ceci implique que certaines zones peuvent se retrouver transparentes. A partir de là, la moindre petite poussière se verra. Et ceci complique donc encore la numérisation du négatif …

Impossible de rendre le film plat ?

Bon, soyons honnête, la poussière, on ne peut pas y faire grand chose. Mais alors, on pourrait se dire qu’il existe des techniques pour aplanir le film Washi S !

On voit clairement que le film Washi S n'est pas plat !
On voit clairement que le film Washi S n’est pas plat !

Eh bien figurez-vous que j’en ai essayé deux qui n’ont strictement rien donné. La première consiste simplement à laisser la pochette de pellicules sous une pile de livres bien lourd afin d’aplanir le tout. Je crois que j’ai dû laisser près d’une semaine la dernière pellicule que j’ai faite, rien n’avait changé.

L’autre technique consiste à faire une remise en spire inversée afin de contraindre le négatif dans l’autre sens. J’ai également essayé sur plusieurs jours sans aucun succès.

Comment scanner son film Washi S ? (Partie 1)

Ah ! On arrive ici au coeur de ce qui nous (vous) intéresse !

Pour rappel, je n’ai d’autre matériel pour scanner que mon Epson V600 que je me suis procuré d’occasion il y a 1 an et demi environ. Je dispose également d’un support de négatif pour les films 120 MAIS sans la partie supérieure en plastique … J’ai cependant à ma disposition un verre avec un revêtement anti-Newton. Et c’est avec ça qu’on va pouvoir s’en sortir.

En plaçant le film côté « bombé » vers le haut et en appliquant la plaque de verre par dessus, on arrive à aplanir presque correctement le négatif. Je dis « presque » car on n’obtient jamais vraiment une planéité parfaite, notamment sur les extrémités. Mais c’est déjà mieux que rien et les résultats sont déjà tout à fait corrects.

Le gaffer peut (encore) vous sauver la vie !

Quelques précisions importantes me sembles nécessaires à ce stade :

  • Premièrement, le plaque doit être correctement orientée pour être efficace contre les anneaux de Newton. Le côté « flou » doit se retrouver vers le haut.
  • Deuxièmement, je vous conseille vivement de fixer votre plaque en verre à la vitre du scanner (ou au support en plastique) au moins de scotch type « gaffer » ou équivalent. Cela permettra de maintenir au maximum la plaque contre le film et donc d’améliorer sa planéité.
  • Troisièmement, ne trainez pas trop pour scanner. En effet, le scotch peut avoir tendance à ne plus bien jouer son rôle et au bout de plusieurs minutes, la plaque peut se soulever légèrement.
La poire soufflante
La poire soufflante

N’oubliez pas au préalable de nettoyer votre film et à éliminer le plus de poussières possibles avec une poire soufflante et/ou un chiffon.

Comment scanner son film Washi ? (Partie 2)

Une fois le tout mis en place comme expliqué dans la partie précédente, vous faudra ensuite passer sur votre logiciel de scan (Epson Scan dans mon cas). Bien que je ne sois pas un grand fan des fonctions de dépoussiérage, je vous invite à l’activer, cela vous fera gagner du temps en post-traitement. Et ce, même si votre film a parfaitement été nettoyé.

Une fois votre film scanné, je vous invite à importer l’image dans votre logiciel de post-traitement. Selon le scanner que vous utilisez, il se peut que votre image soit inversée. Utilisez alors la fonctionnalité d’inversion horizontale pour remettre votre image « droite ».

Premier exemple sans application du dépoussiérage
Premier exemple sans application du dépoussiérage
Deuxième exemple avec application du dépoussiérage (et finition rapide des poussières restantes)
Deuxième exemple avec application du dépoussiérage (et finition rapide des poussières restantes)

Sous Lightroom, sélectionnez une ou plusieurs images. Allez ensuite dans le module Développement > Clic droit sur l’image > Transformation > Inversion horizontale. Et voilà, y’a plus qu’à faire votre post-traitement habituel.

Le mot de la fin

Voilà pour les conseils que je pouvais vous donner quant au scan du film Washi S [120]. Si vous disposez d’une méthode plus efficace que la mienne, je vous laisse vous exprimer dans les commentaires. Et si des questions vous viennent, même chose ! 😉 Sur ce, je vous laisse avec quelques images de ma dernière série réalisée au Washi S (et scannée avec la méthode décrite dans l’article).

Soyez le Premier à Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nullam ipsum lectus sed mattis nunc