Petite piqure de rappel

Il y a 6 mois, je me suis lancé le défi de sortir chaque semaine, pendant 1 an, un portrait de quelqu’un, différent à chaque fois ! Si vous faites le calcul, en 1 an, j’aurais pris 52 portraits. J’ai donc simplement intitulé ce défi, « Portrait 52 ».

Pour ceux qui ne sont pas familiers des défis photos, sachez que celui-ci reprend la base d’un « Projet 52 ». Je l’ai simplement adapté pour qu’il corresponde à ma pratique récurrente du portrait 😉

Premiers enseignements à la moitié du défi

Si j’écris cet article, c’est parce que j’ai déjà remarqué certaines choses que je voudrais partager. L’idée est de vous expliquer les orientations que je prends avec ce défi, les difficultés que je peux rencontrer et ce qu’il a déjà commencé à m’apporter.

3e photo du défi : Raphaëlle
3e photo du défi : Raphaëlle

Initialement, je ne m’étais pas mis de contrainte matérielle. Or, il s’avère que lorsque j’ai réalisé la 3e photo du défi à l’aide de mon moyen format argentique, j’ai immédiatement adhéré au rendu. Dès lors, j’ai décidé de poursuivre cette série de portrait en utilisant exclusivement le moyen format au format 6×4.5cm.

8e photo du défi : Sébastien
8e photo du défi : Sébastien

Je m’étais également dit au début du projet que je m’autorisais à avoir un stock de portraits afin de me retirer la contrainte de shooter, développer et scanner chaque semaine. Il se trouve que mon emploi du temps est de plus en plus serré pour prendre des photos en semaine et je ne suis pas toujours près d’une cuve de développement ou d’un scanner le WE ! Cette décision est donc la bonne, d’autant que ça ne me rend pas feignant du tout. Etant donné que les portraits sont ce que je préfère, je suis très exigeant avec moi même et je ne sors que les meilleurs portraits.

9e photo du défi : Sylvain
9e photo du défi : Sylvain

D’autres enseignements ?

Bien entendu, il n’y a pas que cela ! Lorsque vous regardez les portraits dans l’ordre chronologique, vous remarquerez que je suis parti sur du N&B. Je me suis beaucoup posé la question d’une série complète en N&B. Finalement, j’ai récemment sorti des portraits en couleur qui me plaisent beaucoup et je me suis dit que ça serait dommage de s’en priver. J’ai donc passé la série en couleur à partir de la 25e semaine du défi. Je pense continuer comme ça quelques semaines pour essayer d’obtenir une cohérence visuelle.

25e photo du défi : Gérard
25e photo du défi : Gérard

Le dernier enseignement que j’en ai tiré et sur lequel je dois absolument travailler, c’est la barrière psychologique lorsque j’aborde des inconnus. Il se trouve que pour ce défi, je réalise des portrait d’inconnus dans la rue. Même si j’ai réalisé plusieurs fois l’exercice d’aborder les gens pour les prendre en photo, j’ai toujours une barrière psychologique qui fait que je n’ose pas prendre de portrait si je n’en ai pas besoin pour le défi. C’est idiot car je me prive de potentiels beaux portraits et je finis par m’autocensurer. Il faut donc que je travaille cet aspect par la suite.

24e photo du défi : Daniel
24e photo du défi : Daniel

Le mot de la fin

Je suis extrêmement fier de relever ce défi qui m’apporte déjà beaucoup. Si le projet vous intéresse ou que mes portraits vous plaisent (ou les 2 !), sachez que je publie toutes les semaines sur Instagram et Facebook un nouveau portrait. Rendez-vous Dimanche prochain ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ut velit, Praesent ultricies dolor. efficitur.