En tant que passionné de photographie argentique, je suis d’autres membres de cette belle communauté sur Internet. L’un d’entre eux, Baptiste, tient une chaîne nommée « EMGK Photographie« . Il a lancé en début d’année 2018 un Projet Film Mystère. J’ai choisi de participer et je vous explique tout dans cet article.

Le Projet Film Mystère, c’est quoi ?

Le Projet Film Mystère repose sur le principe d’une « box argentique« . Tous les mois, vous recevez une enveloppe avec un film inconnu ainsi qu’un petit livret. Ce dernier vous explique les caractéristiques du film, la méthode de développement ainsi que des défis thématiques.

La page Tipeee de participation au Projet Film Mystère
La page Tipeee de participation au Projet Film Mystère

Au niveau des modalités, vous pouvez participer tous les mois ou ponctuellement quand vous en avez envie à hauteur de 12 euros / mois. Enfin, Baptiste réalise une vidéo le mois suivant pour montrer les meilleures photos de chaque participant qui a participé au(x) défi(s).

Le film du mois : le Washi S

Le film du mois est un film Washi S, produit par la société française Washi basée à Saint Nazaire. Pour la petite anecdote, c’est la plus petite entreprise productrice de films argentique au monde. Le film Washi S est donc une pellicule de 50 ISO réputée pour avoir un grain extrêmement fin et pour produire des contrastes assez marqués.

Le film Washi S
Le film Washi S

Dans son fascicule, Baptiste nous lance 2 défis. Le premier consiste à réaliser des images abstraites minimalistes. Le second consiste, comme le premier, à utiliser les forts contrastes pour réaliser des clairs obscurs. En partant sur cette base, je suis allé me balader pour réaliser des clichés avec ce film Washi S.

Retour d’utilisation et résultats

J’ai donc profité d’un moment de la journée où le Soleil offrait de beaux contrastes pour sortir shooter. J’ai essayé d’éduquer mon oeil le plus possible pour repérer des images en lien avec les défis proposés.

Un jeu sur le contre jour produit de jolis clairs obscurs
Un jeu sur le contre jour produit de jolis clairs obscurs

Après avoir développé le film, j’ai cru que je m’étais trompé dans les chimies tellement la pellicule est ressortie transparente. Finalement, je me suis dit que c’était normal et que les contrastes allaient être monstrueux une fois que les vues seraient scannées.

Vous n'allez pas croire ce que j'ai photographié ...
Vous n’allez pas croire ce que j’ai photographié …

Cela n’a pas loupé ! Je n’ai quasiment rien touché au post-traitement car le rendu natif me convenait. J’ai d’ailleurs été bluffé de voir que, même en scannant du 35mm, le grain n’apparaisse pas du tout sur les photos finales !

Une de mes images préférées !
Une de mes images préférées !

Le mot de la fin

Finalement, j’ai obtenu des images dont je suis très fier. Je remercie Baptiste pour cette découverte. Ce premier essai m’a donné envie de retenter l’expérience d’un 2e Film Mystère. Si vous aussi vous êtes intéressés, n’hésitez pas à aller faire un tour sur la page Tipeee du projet. En attendant, libre à vous de me dire ce que vous pensez de ce premier essai du film Washi S ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ultricies libero felis ut sit nunc Aenean ut justo consectetur