Samedi 27 Janvier 2018, j’ai participé au Workshop Portrait de Philippe Echaroux à Paris. La formation a duré 8h : voici ce que j’en ai pensé.

Un peu de contexte

Si vous faites de la photo et que, comme moi, vous vous formez sur Internet, vous devez sûrement connaitre F/1.4, la chaîne Youtube de Sébastien Roignant. Ce dernier propose régulièrement sur son site des Workshops (formations « en vrai »). De temps en temps, ils sont assurés par d’autres professionnels reconnus dans leur domaine. Profitant d’une promotion pour les fêtes, je me suis donc inscrit à ce Workshop Portrait, assuré par Philippe Echaroux.

Même si le fait de bénéficier d’une promo m’a clairement encouragé à passer le pas, je dois dire que je suis assez admiratif du bonhomme. J’avais adoré l’épisode qu’il avait fait sur le portrait d’inconnus dans la rue qui avait provoqué un vrai déclic dans ma pratique photo. Mais bref, revenons à nos moutons !

Ce que j’ai pensé du Workshop

A défaut de vous raconter toute ma journée (ce qui serait ennuyeux et qui vous spoilerait tout), je vais aller à l’essentiel.

Ce qui m’a déçu

Je commence donc par le négatif (pour terminer sur le positif !). Pour moi il y a un soucis dans l’intitulé du Workshop. Si je devais définir le Workshop après coup, je dirais que c’est plus une formation d’initiation au studio. Finalement, on manipule uniquement des flashs et les aspects du portrait comme la direction de modèle sont parfaitement absents.

La page d'accès à la formation sur le site funquatre.fr
La page d’accès à la formation sur le site funquatre.fr

L’autre soucis, c’est que ça n’est pas vraiment une formation studio complète puisqu’on voit 2  (voire 3) schémas d’éclairage. D’ailleurs, étant donné qu’on « manipule » tous, il serait compliqué de faire plus. Finalement, le Workshop est un peu bâtard dans le sens où on ne peut pas vraiment dire que c’est une formation sur le portrait et où on ne peut pas dire que ça soit une formation sur le studio (trop courte selon moi).

Dernier petit détail : je pense que nous étions à peine trop nombreux pour ce Workshop. 1 ou 2 personnes de moins aurait changé les choses.

Ce qui m’a plu

Bon c’est pas le tout, mais beaucoup de choses m’ont bien plu ! Un avantage majeur pour moi, c’est que j’ai pu manipuler du vrai matériel de studio, chose dont je n’ai pas l’habitude. Bien qu’il y ait eu du monde, j’ai réussi à m’exercer correctement. D’autant que Philippe m’a laissé la totale liberté de shooter en argentique en studio (une première pour moi) et j’ai vraiment trouvé ça cool !

En parlant de Philippe Echaroux, je l’ai trouvé comme je l’imaginais : un gars simple et accessible qui ne se prend pas la tête et avec qui il est très intéressant de discuter. Sa vision de la photo est intéressante et sa façon de voir les choses l’est tout autant.

2 exemples de portraits réalisés durant le Workshop (Olivier et Philippe)
2 exemples de portraits réalisés durant le Workshop (Olivier et Philippe)

Le fonctionnement du Workshop rend les interactions possibles et c’est vraiment un gros avantage. En effet, quand on est lancé sur un exercice, 3 élèves jouent le rôle du photographe / du modèle / de l’assistant et les autres peuvent échanger entre eux ou avec Philippe. On peut alors poser des questions, évoquer beaucoup de sujets et faire connaissance. C’est un vrai point fort de cette journée je trouve.

Enfin, l’exercice mystère est très intéressant pour la mise en situation. Mais je n’en dis pas plus, c’est censé être « mystère » ! 😉

Les enseignements que j’en tire

En revenant du Workshop, je me suis dit que le vrai avantage de ce genre de journée était d’avoir accès à un enseignement de qualité mais aussi aux bonnes personnes. A mon avis, si on attend que l’information tombe, on va être déçu. Le secret pour tirer parti d’une formation est de provoquer, d’être proactif, de poser des questions. Pour vous donner un exemple, à la fin du Workshop, j’ai demandé à refaire un set de studio pour terminer ma pellicule. Du coup, j’ai pu m’exercer et réaliser des images dont je suis très fier.

Et du coup, je me suis fait un petit stock de portraits pour mon défi Portrait 52 ! … 😉

Le mot de la fin

Pour terminer cet article, je dirais qu’il est difficile de dire si le Workshop vaut le coup ou pas. Cela va dépendre de beaucoup de choses, d’où vous en êtes en photo, ce que vous en attendez, si vous cherchez plus le relationnel que la technique, etc. A titre personnel, je pense que cette journée a été une bonne chose pour moi. Par conséquent, je ne regrette pas du tout d’y être allé malgré le décalage entre ce que j’attendais et ce que nous avons fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.

fringilla quis, vel, Praesent quis consequat. pulvinar