Début Novembre (oui ça date maintenant !) avait lieu le Salon de la Photo 2015. Une première pour moi que je raconte dans l’article qui suit.

Un salon ouvert et varié

Un premier point qui m’a agréablement surpris sur ce salon est la diversité des stands présents et des conférences organisées. En effet, que vous soyez photographe pro, amateur, photographe régulier, simplement intéressé par la photo ou que sais-je, il y avait forcément un stand qui pouvait vous convenir. En ce sens, le Salon de la Photo 2015 était, pour moi, un salon capable d’accueillir et d’intéresser beaucoup d’horizons photographiques. Bien sûr, la majorité des stands concernaient principalement le matériel mais pas que ! Je pense aux stands de magazines photo ou au stand Nikon permettant de se faire photographier à 360° par une cinquantaine d’appareils (de marque Nikon of course !). Les conférences, elles aussi, offraient un large éventail de sujets, allant des bases de la photo aux techniques avancées en passant par des thèmes plus législatifs sur l’activité photographique en tant que telle.

De ce point de vue là, le salon est vraiment réussi puisqu’il parle à tout le monde … pour peu que tout le monde aime la photographie !

Affiche du Salon de la Photo 2015
Affiche du Salon de la Photo 2015

Un salon pas si étouffant que ça

Beaucoup de personnes (dont moi), pensaient que le salon allait être étouffant, au point de ne plus pouvoir se déplacer entre les stands. Je ne sais pas si le fait d’y aller un Dimanche a facilité les choses mais j’ai trouvé la circulation fluide et loin d’être encombrée, même lors des conférences de personnes connues (j’y reviendrai juste après). Cette partie est très courte, je sais, mais je tenais à le signaler !

Des personnes accessibles

Un grand moment pour moi fut la rencontre avec des personnalités du Web que je n’avais pu voir qu’en vidéo lors de leurs très nombreux épisodes. Ainsi, j’ai fait la connaissance d’Arnaud Thiry du Studio de Poche, de Sébastien Roignant de F/1.4 et de Laurent Breillat d’Apprendre la photo. J’ai vraiment apprécié leur sympathie et surtout leur simplicité. Leur succès sur Internet ne leur a pas donné la grosse tête loin de là !

Laurent Breillat et Arnaud Thiry
Laurent Breillat et Arnaud Thiry

Aussi, j’ai pu assister à une conférence de Sébastien Roignant sur le « Landscape Nude » (comprenez grossièrement « Photo de nue dans des paysages »). J’ai également jonglé entre une conférence sur la photo de voyage animée par Laurent Breillat et une conférence sur la photo en studio animée par un Anglais dont je ne me souviens pas du nom. Ces conférences et ces rencontres ont permis de rendre ce salon interactif. Enfin, les animateurs de stands étaient plutôt disponibles et ouverts à la discussion même s’ils savaient pertinemment que vous n’achèteriez jamais un 800mm f/5.6 à 16 000 euros.

Conclusion

Voilà mon retour sur ce (premier) Salon de la Photo. Un super événement à de multiples niveaux. Je crois qu’en ayant un peu plus de temps, j’aurais planifié les conférences intéressantes pour moi et j’y serais allé 5 jours. N’hésitez pas à me poser d’autres questions en m’envoyant un mail dans le formulaire ci-dessous ! 😉 (les commentaires ne sont toujours pas là comme vous pouvez le constater)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

acdfbd2ade1de22a34baef9b30701fc5iiiiii