Je me pose souvent la question de l’identité photographique. Comment peut-on la définir ? Qu’est ce qui fait partie ou non de l’identité photographique ? Est-ce que tout le monde en a une ? Comment peut-on la trouver ? Je vais tenter de répondre à toutes ces questions dans cet article.

Dans cet article, je n’ai pas spécialement fait de recherche pour essayer de vous démontrer quoi que ce soit ou imposer une vérité brute. Mon intention est simplement de vous exposer ma réflexion sur ce sujet.

Qu’est ce que l’identité photographique ?

Vaste question n’est-ce pas ? Pour moi, l’identité photographique se distingue par 2 aspects principaux :

  • La façon dont un photographe aborde et voit la photographie
  • Les éléments qui font que les photos de quelqu’un sont reconnaissables (identité forte)

Ce sont donc ces 2 points que je vais développer.

La façon d’aborder la photographie

La première chose essentielle pour essayer de définir son identité est de savoir ce qu’on photographie, de savoir ce qu’on aime prendre en photo. Une fois que cela est fait, il est bon de prendre du recul. Pourquoi je photographie tel ou tel sujet ? Qu’est ce qui m’attire dans ce que je prends en photo ?

En vous posant ce genre de questions, soyez le plus ouvert d’esprit possible. Prenons un exemple concret : vous aimez photographier des paysages. Ce qui vous attire dans ce sujet peut être totalement extérieur à la photographie. Ce qui vous plait dans les paysages, c’est d’aller marcher en pleine nature, d’aller découvrir des endroits où personne n’est allé, etc. A ce moment là, prendre une photo est témoignage de ce que vous avez vu dans ce genre d’endroit et vous êtes fiers de le montrer.

Une image de Marseille, je savais pas quoi mettre d'autre ! ;)
Une image de Marseille, je savais pas quoi mettre d’autre ! 😉

A contrario, vous pourriez avoir envie de faire du paysage pour montrer la beauté ou la fragilité de la nature, en utilisant un angle plus ou moins dramatique ou paradisiaque pour montrer ce que vous voulez exprimer. Enfin, vous pouvez aussi simplement trouver quelque chose de beau dans un paysage, le prendre en photo et ça s’arrête là !

Ces exemples rapides autour de la photo de paysage sont là pour vous faire comprendre que pour un sujet assez vaste, vous avez une multitude de manières de l’aborder.

Les éléments d’une identité forte

Savoir ce qu’on aime photographier est une chose, comment y parvenir en est une autre ! Là aussi, une multitude de possibilités s’offre à vous. L’idée est de combiner différents éléments qui finiront par définir une identité forte. Voici une courte liste (non exhaustive) d’éléments potentiellement constitutifs d’une identité.

Le matériel

Le matériel peut être un élément fort de votre identité photographique. Ou pas du tout ! Pour vous prendre des cas extrêmes, vous pouvez décider de prendre des portraits au grand angle ou au téléobjectif, votre rendu et votre message sera complètement différent. En ce sens, le choix du matériel a de l’importance.

Le procédé

Cette partie est plus orientée argentique je vous l’accorde ! Néanmoins, dans le domaine des sels d’argent, les procédés d’obtention d’une image sont très différents les uns des autres. Vous pouvez utiliser du film négatif classique, de la diapositive, des plaques de verre au collodion humide, etc.

Pascal Sacleux photographie un sujet : des personnes rousses !
Pascal Sacleux photographie un sujet : des personnes rousses !

La manière de post-traiter

En numérique cette fois-ci (voire en argentique), la façon de post traiter est importante. Editer un portrait comme Philippe Echaroux, Annie Leibovitz ou Platon n’aura encore une fois pas le même rendu et donc pas le même effet sur le spectateur !

Le sujet

Certains photographes se démarquent par le sujet qu’ils prennent en photo. Ce dernier est en général toujours le même et peut définir l’identité d’un photographe. Récemment, j’ai appris qu’un photographe français avait décidé de ne faire des portraits que de personnes rousses. Le choix de sont sujet a pour but de mettre en valeur ces personnes ce qui le rend immédiatement identifiable.

La manière de traiter le sujet

Beaucoup de photographes définissent dans leur identité une manière de traiter leur sujet. Concrètement, cela peut se traduire par un éclairage bien particulier en studio par exemple (Harcourt).

Joshua Paul a fait le pari de photographier du sport automobile avec une chambre photographique.
Joshua Paul a fait le pari de photographier du sport automobile avec une chambre photographique.

L’élément incontournable : constance et cohérence

Parmi tous les éléments que j’ai évoqué, la constance est l’élément clé. C’est le lien qui permet à un ou plusieurs éléments de constituer une identité photographique. Si vous parcourez le travail de photographes connus, vous vous rendrez compte chez certains que même si le sujet diffère au cours de leur carrière, dans le rendu des images est très similaire. C’est la cohérence.

Si les éléments qui constituent votre travail sont forts, restez constants et tentez d’être cohérent. Votre identité photographique aura de fortes chances de se démarquer.

Mon exemple personnel

Si j’écris ces lignes, c’est que je me suis moi même posé la question dans ma pratique de la photo. Depuis quelques temps maintenant, je suis à la recherche de cette identité. Mais cela prend du temps et c’est loin d’être terminé !

24e photo du défi : Daniel
24e photo du défi : Daniel

Bien que désormais, parmi les gens qui me suivent, on reconnait plus facilement un de mes portraits par rapport à d’autres, ces derniers restent perfectibles dans le rendu que je leur donne, notamment en couleur. Le matériel que j’utilise tend à me donner une identité photographique plus marquée que d’autres (peu de monde shoote au moyen format !) tout comme le fait de ne faire plus que de l’argentique.

Ne pas en faire un absolu

Pour terminer cet article, je voudrais attirer votre attention sur un point : l’identité photographique n’est pas forcément un but en soi. Ne cherchez pas obligatoirement à en avoir une si la photo constitue pour vous une passion et que vous voyez l’image comme un moyen de vous faire plaisir. C’est à force de photographier que votre identité se révèlera peut être à vous.

Dans tous les cas, même si vous êtes à la recherche de votre identité, armez vous de patience. La trouver n’est pas facile et il faut savoir laisser du temps au temps pour y arriver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Donec leo. at sit Lorem et,