Si vous faites de la photo, vous avez déjà été confronté à la problématique du tri de vos images. Même si la méthode que je vais vous présenter utilise Lightroom, sachez que les principes de réflexion sont identiques avec un autre logiciel (ou sans). Voyons donc comment je trie mes photos.

Quelle type de photos ?

Dans ce paragraphe, je vais poser les bases des hypothèses sur lesquelles je vais m’appuyer pour la suite. Je considère ici une méthode qui me sert à trier :

  • Mes photos de voyage
  • Les séries photo (sur un thème donné par exemple)
  • Mes photos de shooting / portrait
  • Des photos de sorties diverses et variées

Vous aurez donc compris qu’il s’agira à chaque fois d’un ensemble de photos que vous pouvez regrouper et trier en même temps.

Je vais procéder à chaque fois par « passages » car j’ai besoin de voir les images plusieurs fois pour m’en imprégner, notamment sur des grosses séries.

Première étape : on trie les erreurs techniques

Quand vous avez une masse de photos à trier, le plus simple est d’éliminer les erreurs techniques. A moins que ça soit juste pour le souvenir, je ne garde jamais des photos floues OU mal cadrées OU avec une expression du sujet qui ne le/la met pas en valeur (OU alors les 3 à la fois, ça peut arriver !).

Les images rejetées ont un drapeau associé d'une croix
Les images rejetées ont un drapeau associé d’une croix

Du coup, je mets un gros « drapeau barré » (touche « X ») pour disqualifier d’office la photo. Enfin, je trie toutes les images « déclassées » que je supprime, purement et simplement.

Deuxième étape : on sélectionne celles qu’on préfère

Une fois que les images techniquement ratées sont écartées, je fais une 2e passe pour sélectionner celles que je préfère. Je leur attribue un drapeau afin de les retenir en utilisant le raccourci « P ».

Une fois les photos déclassées supprimée, je sélectionne mes images préférées
Une fois les photos déclassées supprimée, je sélectionne mes images préférées

Selon les cas, je ne vais pas forcément supprimer les photos qui n’ont pas de drapeau. Je pourrais m’en servir pour plus tard, si on me demande de la traiter quand même.

Troisième étape : toutes vos photos deviennent bonnes !

En fait, écrire des titres accrocheurs c’est marrant ! 😉 Plus sérieusement à partir de mes photos marquées avec un drapeau, je leur attribue toutes le libellé vert. Puis, je réalise une 3e et une 4e passe en supprimant le libellé vert si je ne souhaite pas publier la/les photo(s) en question. C’est aussi à ce moment là que je traite les éventuels doublons.

Dernière étape, toutes les images à drapeau ont un libellé vert que je supprime au fur et à mesure pour terminer le tri
Dernière étape, toutes les images à drapeau ont un libellé vert que je supprime au fur et à mesure pour terminer le tri

A ce stade, il arrive que des photos soient très difficiles à départager (pose / cadrage / ambiance très légèrement différents). Dans ce cas, je retouche une des 2, puis je copie les paramètres de la photo précédente sur la 2e et je compare.

Et si des gens veulent des photos que je n’ai pas sélectionnées ?

Il se peut que lors de la prise de vue, des gens vous demandent des images spécifiques. Ma façon de faire est alors assez simple. Si la photo ne fait pas partie des images que je vais exporter (avec un drapeau et en vert), j’enlève tous les filtres et je vais chercher les photos en question.

Il se peut même que je réalise des filtres spécifiques avec des couleurs que je n’utilise pas pour mieux m’y retrouver (voir exemple ci-dessus).

Le cas des voyages et de l’argentique

Pour mes voyages, il est rare que je supprime des images. En effet, même si elles ne correspondent pas à ce que je souhaite publier, je les garde pour moi, au cas où je veuille retourner fouiner dans ma collection. Par ailleurs, si je décide de publier des images tout au long de mon voyage sur mon blog, je vais marquer les photos avec un libellé Jaune (en plus du drapeau). Ca m’évitera d’avoir à les retraiter par la suite.

Les différents libellés de couleurs m'aident à organiser mes images (ici pendant le Road Trip aux USA)
Les différents libellés de couleurs m’aident à organiser mes images (ici pendant le Road Trip aux USA)

Pour l’argentique, je supprime rarement des images. A la limite, je ne scanne pas la vue si je vois qu’elle est complètement ratée. La photographie argentique est aussi un domaine où on peut tester des choses et j’aime bien avoir des exemples sous la main, même si ils sont ratés.

Le mot de la fin

Si j’ai écrit cet article, c’est pour vous montrer ma façon de faire. Je pense qu’elle correspond à mon usage. Néanmoins, je vous invite fortement à me dire si je pourrais améliorer des choses. N’hésitez pas non à me dire si une méthode fonctionne pour vous, je pourrais éventuellement m’en inspirer ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

risus. at ut facilisis efficitur. Lorem sit odio lectus massa