Si un jour vous décidez d’aller aux Etats-Unis pour réaliser un circuit dans les parcs nationaux, vous entendrez certainement parler du National Park Pass. Qu’est ce que c’est concrètement ? Est-ce un bon investissement ? A quoi donne t-il accès ? Peut-on récupérer le pass de quelqu’un qui ne l’utilise plus ? Je réponds à toutes ces questions dans cet article.

Qu’est ce que le National Park Pass ?

Même si je pense que le titre est assez explicite, ce pass est une carte que vous pouvez utiliser pour rentrer dans les parcs nationaux américains. Le pass est valable 1 an à compter de la date d’achat et vaut 80$. Notez bien qu’il vous donne seulement l’accès gratuit aux parcs et non aux différents services proposés à l’intérieur comme les campground, les hôtels ou les restaurants. Par ailleurs, sachez que le pass couvre un maximum de 4 personnes soit le propriétaire du pass (appelé aussi « owner ») +3 adultes. Les enfants de moins de 16 ans ne comptent pas. Si vous venez en voiture, ce qui est le cas le plus courant, le pass couvre le propriétaire et les passagers du véhicule.

Site gouvernemental du National Park Service sur lequel vous trouverez plein d'informations
Site gouvernemental du National Park Service sur lequel vous trouverez plein d’informations

Vous pouvez acheter le pass sur place mais il est recommandé de vérifier si la zone (ou le parc) que vous voulez visiter vend des pass. Vous pouvez également commander le pass par téléphone ou en ligne. La dernière possibilité pour vous de récupérer un pass est de demander à une personne qui a un pass encore valide. Mais ça, j’y reviens un peu plus loin ! 😉

Est-ce un investissement intéressant ?

Selon mes calculs, il devient avantageux d’investir dans le National Park Pass à partir du moment où vous visitez 4 parcs nationaux ou plus couverts par le pass. En effet, il y a de grandes chances pour que vous fassiez les parcs les plus connus et le prix d’entrée de ces derniers est souvent assez élevé. Par exemple, l’entrée par véhicule pour le Grand Canyon coûte 30$, tout comme le Bryce Canyon et le Yosemite. Et comme en général, on ne fait pas 9000 km pour se contenter de 3 parcs, le pass devient très vite intéressant !

Voici une liste non exhaustive des parcs couverts par le National Park Pass :

  • Joshua Tree NP
  • Grand Canyon NP
  • Canyon de Chelly NP
  • Arches NP
  • Canyonlands NP
  • Bryce NP
  • Zion NP
  • Death Valley NP
  • Yosemite NP
  • Muir Woods National Monument
  • Redwood NP (8$ pour passer par Gold Bluffs Beach)
  • Olympic NP

Et voici une liste des parcs qui ne sont pas couverts par le pass. J’y ai associé un prix / véhicule pour vous donner une idée :

  • Anza Borrego (gratuit)
  • Antelope Canyon (Upper et Lower) (environ 40$ pour chaque)
  • Monument Valley (20$)
  • Dead Horse Point State Park (15$)
  • Valley of Fire State Park (10$)

Pour savoir si le parc que vous désirez visiter est un parc national, vous pouvez vous rendre sur www.nps.gov. Vous trouverez également tout un tas d’informations sur les trails, les points de vue, les tarifs et les conditions météo.

Quelques informations complémentaires

Pour terminer cet article, je voudrais préciser quelques éléments. Premièrement, sachez qu’à chaque fois que vous rentrerez dans un parc, il vous sera demandé de présenter le pass ainsi qu’un document d’identité. Gardez donc votre pass près de votre passeport ! 😉

Deuxièmement, je vous parlais en début d’article de « récupérer un pass ». Si on se fie au site officiel, le passe n’est pas « transférable ». Or, le pass est attribué à 2 propriétaires aussi appelés « owner » qui disposent chacun d’un encart pour déposer leur signature. Si on récupère un pass d’un premier propriétaire qui a laissé un encart vide, il est possible d’apposer votre signature sur celui-ci. Mais est-ce que c’est autorisé ?

Extrait des questions fréquentes sur le site https://store.usgs.gov/
Extrait des questions fréquentes sur le site https://store.usgs.gov/

Quand on cherche à se renseigner sur la légalité de cette pratique sur Internet, on trouve les 2 sons de cloche. La confusion se fait d’ailleurs sur le mot « owner ». Bref ! Au final, si un encart est laissé libre et qu’on vous a donné le pass, vous pourrez toujours dire que vous l’avez acheté avec des amis. On ne nous a personnellement jamais posé la question de la provenance du pass. En demandant aux américains, ils nous ont même dit qu’à partir du moment où on avait la signature qui correspondait entre le passeport et le pass … les rangers n’allaient pas enquêter et poser 10 000 questions sur sa provenance. Et comme le montre l’image ci-dessus, les propriétaires du pass n’ont pas à être « liés » ou mariés.

Enfin, la dénomination pas toujours claire sur les panneaux d’entrée. Dans le doute, je vous conseille de présenter le pass et, si il faut payer, de régler la taxe d’entrée. Cette dernière ne dépasse généralement pas 20$.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

tempus Aenean commodo fringilla Praesent ut