Alors que nous venions de parcourir la Vallée de la Mort, nous avons dû faire un (grand) détour pour nous rendre au Yosemite. Sur la route, nous sommes passés par un endroit nommé « Mono Lake » sur lequel je n’avais pas fait d’article … En voici donc un, intégralement dédié à ce lieu étonnant !

Le Mono Lake : un lac salé

Tout d’abord, il faut savoir que le Mono Lake est un lac salé ce qui est loin d’être le cas de la majorité des lacs ! A l’origine, cet endroit était une caldeira (une dépression située dans une zone volcanique pour simplifier). Au fil des années, les minéraux contenus dans la roche volcanique se dissolvent dans l’eau via les pluies et divers ruissellements. Puis, une réserve d’eau se constitue et on obtient ainsi un lac salé (dans les grandes lignes hein, je suis pas géologue !).

Visite du Mono Lake en fin de journée, avec un beau Soleil !
Visite du Mono Lake en fin de journée, avec un beau Soleil !

Le Mono Lake possède également d’autres caractéristiques assez marrantes. En effet, ce lac est 2,5 fois plus salé que l’eau de mer (ce qui est souvent le cas pour des lacs salés au passage !) et 100 fois plus alcalin ! D’ailleurs, en raison de la densité de son eau riche en minéraux, il est très facile de flotter si vous vous baignez. De notre côté, nous n’avons pas tenté l’expérience étant donné le vent froid qui soufflait ce jour là ! En tous cas, il paraît que la sensation est particulièrement étrange …

Oui je prends la pose, et alors ?
Oui je prends la pose, et alors ?

D’autres caractéristiques du Mono Lake

En regardant les photos de cet article, vous aurez remarqué des sortes de stalagmite blanches. Encore une fois, la composition minérale de l’eau du lac y est pour quelques chose ! Pour ne pas vous noyer dans les détails (mouahaha le niveau d’humour !), je vais tâcher de faire simple. Ces concrétions sont formées par la réaction entre les eaux chaudes sous pression riches en ions calcium et les eaux plus froides du lac chargées d’anhydride carbonique (merci le Wiki !). Avec la baisse du niveau du lac, les « tufas » (de leur petit nom) apparaissent de plus en plus à la surface de l’eau.

Un beau spécimen !
Un beau spécimen !

Un dernier élément intéressant à noter est qu’il n’y a aucune espèce de poisson qui vit dans le lac en raison de son alcalinité. En revanche, de petites crevettes endémiques peuplent ses eaux et en font un repas de choix pour les oiseaux qui passent par là ! 😉

Et est-ce que tu as bien aimé ?

Oui, j’ai bien aimé découvrir ce lac. Mais ce que j’ai le plus apprécié, c’est le coucher de Soleil et les montagnes qui nous entouraient au moment de notre venue. Bien que le lac paraisse assez banal au premier abord, il le devient moins par l’originalité de ses concrétions caractéristiques et son cadre superbe des montagnes de la Sierra Nevada.

Un environnement extraordinaire
Un environnement extraordinaire

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sed Praesent et, lectus quis, consectetur ut