Comme je vous en parlais dans mon article sur le budget de notre Road Trip aux USA, le logement ne nous a coûté que 360$ ! Pour comprendre comment nous avons fait pour dépenser si peu, il faut qu’on parle du concept du Couchsurfing.

La page d'accueil du site couchsurfing.com
La page d’accueil du site couchsurfing.com

Le principe du Couchsurfing

Littéralement traduit par « surf de canapé », ce concept international permet à des voyageurs de dormir gratuitement chez des hôtes qui le proposent. La mise en relation des voyageurs (les « couchsurfers » ou « surfers ») se passe sur un site de CouchSurfing. Le plus connu d’entre eux est sûrement couchsurfing.com.

Même si le fait de ne pas payer pour loger chez l’hôte est alléchant, il ne faut pas perdre de vue l’autre aspect du CouchSurfing : le partage. En effet, n’oublions jamais qu’un inconnu nous ouvre sa porte, le minimum est de le considérer et d’échanger avec lui.

Dans la pratique, comment ça se passe ?

Une fois son profil créé, le couchsurfer envoie une requête à un hôte potentiel, accompagnée d’un message le présentant. À ce stade, je vous conseille de lire un minimum le profil de la personne à qui vous demandez. Étant donné que personne n’a d’obligations, certains ont des demandes particulières. C’est aussi une manière pour les hôtes recevant beaucoup de demandes de faire un premier « tri ». Très concrètement, une personne vivant à Los Angeles et étant situé près d’un quartier touristique peut recevoir plusieurs dizaines de demandes par jour ! Dans ce cas, on peut comprendre que les personnes soient plus sélectives. En effet, beaucoup de gens envoient des requêtes sans même se présenter et en ayant l’impolitesse de penser qu’ils vont dans un hôtel …

Un exemple de profil d'un hôte potentiel
Un exemple de profil d’un hôte potentiel

Lorsque votre requête est acceptée, vous pouvez toujours échanger avec votre futur hôte qui vous communique son adresse et une heure de rencontre. Pour dormir, il faut faire en fonction de ce qui vous est proposé ! La plupart du temps, les hôtes proposent un canapé et/ou un matelas gonflable. Néanmoins, il peut vous arriver de dormir dans un vrai lit (ou sur le sol en cas d’extrême nécessité !).

Il est fortement apprécié d’apporter quelque chose à votre hôte. J’avais lu qu’une bouteille de vin ou un pack de bière était bien vu à peu près partout dans le monde. En réalité, vous n’êtes pas obligés d’apporter quelque chose de matériel. Aussi, je proposais systématiquement à mes hôtes de leur faire un beau portrait photo. Tout le monde était content et cela ne nous coûtait rien, juste 5 minutes de temps !

Le portrait d'un hôte, (Paulo)
Le portrait d’un hôte, (Paulo)

Quelques conseils

Voici quelques conseils si vous voulez passer le pas :

  • Le Couchsurfing est une solution low (no) cost. À ce titre, ne vous attendez pas à un quelconque « niveau de prestations ». Dites vous que ça sera toujours à vous de vous adapter ou de partir car la personne qui vous accueille n’est pas obligée de le faire. Pliez vous donc à ses règles. C’est pour cela qu’il vaut mieux envoyer une requête à quelqu’un avec qui vous pourriez avoir un minimum d’affinités. Par exemple, ne faites pas de demandes à des nudistes clairement affichés si vous n’êtes pas prêts à franchir le pas vous même !
  • Paradoxalement, il est difficile d’être accepté par des hôtes dans certaines grandes villes. Dans notre cas, c’est New York qui nous a posé le plus de difficultés. Il nous a fallu une bonne centaine de demandes pour trouver quelqu’un qui puisse nous accueillir ! (merci Vikram !)
Rien de tel que de vivre parmi les habitants d'un pays !
Rien de tel que de vivre parmi les habitants d’un pays ! (avec Nicole et Ivan)
  • Il n’y a pas de durée maximum pour rester chez un hôte tant qu’il vous laisse dormir chez lui. Lors du voyage, nous sommes restés 9 nuits de suite chez la même personne à New York ce qui est exceptionnel ! En temps normal, nous restions moins de 3 nuits. Pour en avoir discuté tout au long du voyage, c’est une durée raisonnable pour la plupart des gens.
  • Au niveau des requêtes, essayez de vous y prendre 2 semaines à l’avance afin de vous organiser un minimum. D’ailleurs, évitez d’envoyer des demandes à des gens qui ont trop de références car ils sont assiégés de requêtes et ne vont probablement pas vous répondre, surtout si vous avez peu d’expérience. Même s’il faut éviter d’envoyer en quantité de manière robotisée, formulez un certain nombre de demandes (au moins 20 !).
  • Par principe, fuyez les hôtes qui vous proposent de payer pour rester. Le couchsurfing doit rester gratuit !

Conclusion

Le CouchSurfing est donc un concept génial qui permet de voyager en vivant parmi les locaux à moindre frais. Après presque 24 couchsurfers rencontrés, je n’hésiterai pas à en refaire lors de prochains voyages. Je remercie encore tous ces gens qui nous ont ouvert leur porte. Ils m’ont même donné envie d’héberger à mon tour …

Comme d’habitude, si vous avez des questions, les commentaires sont là pour ça 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1677701ed9902938e24651bd7c05cd75PPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPP