Cet article est la suite du précédent sur la conduite aux USA. C’est loin d’être un écrit exhaustif du code de la route Américain mais il vous donnera quelques astuces pratiques lors de votre séjour sur place.

Les limitations de vitesse

Commençons ce tour d’horizon rapide par les limitations de vitesse. L’unité utilisée pour mesurer la vitesse aux USA est le mph (comprenez miles per hour). Etant donné que 1 mph = 1.6 km/h, les vitesses peuvent sembler faibles lorsqu’elles sont inscrites sur les panneaux. En réalité, elles sont assez équivalentes aux limitations de vitesse françaises.

Les limitations de vitesse les plus courantes sont 15 / 25 et 35 mph en ville, 45 / 55 et 65 hors des villes (parfois au delà de 65 selon les Etats et les autoroutes). Sur le trajet où j’ai pu conduire (de San Francisco à Seattle par la route 101 en passant par l’Olympic National Park), j’étais le plus souvent à 45 ou 55 mph.

Regardez votre rétroviseur, vous pourriez être surpris
Regardez votre rétroviseur, vous pourriez être surpris

Globalement, les limitations sont assez strictes aux abords des écoles et dans les villes. Par contre, les Américains sont beaucoup plus tolérants sur les longues routes. En dessous de 65 mph, vous pouvez sans problèmes rouler 5 mph au dessus de la vitesse autorisée. Au dessus, un écart de 10 mph est toléré. Sur une autoroute à 65 mph, vous pouvez vous balader à 75 mph sans trop de soucis. Après, si vous ne voulez pas risquer de vous faire attraper, roulez au même rythme que le flux de voiture dans lequel vous êtes pour vous fondre dans la masse ! 😉

La signalisation

Les panneaux de signalisation sont placés sur le bord droit de la route
Les panneaux de signalisation sont placés sur le bord droit de la route

De manière générale, la signalisation américaine est similaire à la signalisation française (panneaux à droite, marquage au sol, règles de priorité). Cependant, quelques exceptions sont notables :

  • Il est possible de tourner à droite au feu rouge sauf indication contraire ! Le feu rouge devient alors un panneau « Stop ». C’est assez perturbant car, pour nous Français, on a l’impression de braver un interdit.
  • Les feux tricolores sont situés en face de soi, au niveau du trottoir opposé. Il faut donc faire attention à ne pas s’arrêter au niveau du feu car vous seriez en plein milieu du carrefour !
  • Pas de panneau sur le côté indiquant qu’on ne peut pas tourner. Il faut regarder en face au niveau du carrefour pour voir apparaître un panneau fléché « One Way » indiquant la direction unique.
Un exemple typique de ce qu'on peut voir devant soi au feu rouge
Un exemple typique de ce qu’on peut voir devant soi au feu rouge

Outre ces exceptions, il y a un truc que j’ai trouvé particulièrement intéressant. Les carrefours sont bien mieux faits qu’en France puisque toutes les informations dont on a besoin sont situées en face de nous. On ne galère pas à voir les panneaux et le feu tricolore entre les montants de la voiture et le rétroviseur. De plus, les noms des rues qu’on traverse sont indiquées au niveau des feux (en face). On sait donc plus simplement par quelle rue on va passer.

Quand les intersections se croisent
Quand les intersections se croisent

Du côté des inconvénients, j’ai trouvé difficile le positionnement dans la bonne voie. Les routes sont très larges et quand on ne connait pas bien sa direction, il est difficile d’anticiper. En effet,  les voies se créées et se terminent rapidement aux USA. D’ailleurs, inutile de vous dire que vous pourrez rester à droite tranquillement car votre voie a de fortes chances de se transformer en obligation de tourner. Mais ne vous inquiétez pas, le pire reste quand même les échangeurs, même avec un GPS ! …

Autres particularités

En Amérique du Nord, les gens conduisent en très grande majorité des voitures automatiques. Je n’étais pas fan du système en France mais je dois reconnaître que pour enchaîner les miles, c’est plutôt pratique. Et puis, quand on débarque dans un pays inconnu, on apprécie souvent plus de simplicité.

Notre belle Chevrolet Cruze sur les routes de Monument Valley
Notre belle Chevrolet Cruze sur les routes de Monument Valley

Du côté du respect des règles, les Américains sont disciplinés. Ils attendent en général que les feux soient verts pour traverser et respectent les priorités quelles qu’elles soient. Nous n’avons croisé aucun radar sur les routes. Néanmoins, nous sommes passés quelques fois près de patrouilles de police qui attendent sur le bord de la route. Nous n’avons pas eu la chance de nous faire arrêter mais si cela vous arrive, n’essayez pas de négocier et reconnaissez vos torts, vous limiterez les dégâts ! 😉

La photo typique des longues lignes droites
La photo typique des longues lignes droites

Si vous êtes 2 ou plus dans une voiture, n’hésitez pas à prendre les voies Express disponibles sur certaines autoroutes. Ces voies favorisent le covoiturage et sont aussi utilisées pour les transports en commun. Enfin, beaucoup de lignes de bords de route ou de séparation des sens de circulation comportent des vibreurs. Vu le boucan que ça fait dans l’habitacle quand vous passez dessus, cette mesure de sécurité supplémentaire a dû sauver quelques vies. Au passage, notez que dans tous les cas, vous roulez dans le bon sens si vous avez une ligne jaune sur votre gauche … C’est toujours bon à savoir ! 😉

Conclusion

En me lisant, vous aurez compris que je trouve le code de la route aux Etats-Unis plutôt bien fait. Bien qu’il subsiste quelques détails qui peuvent déstabiliser, j’ai pris beaucoup de plaisir à conduire. N’hésitez pas à réagir à cet article dans les commentaires si vous avez eu une expérience de conduite ou que vous avez des questions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

91983dbeea9f77a2ad6101e9e1b1e463YYYYYYYYYYYYYYYYY