Ce mois ci, le cinéma a été comme une 2e maison. Bon j’exagère un peu mais 4 films en 1 mois, j’ai rarement fait ça. J’aurais pu faire un article pour chacun mais je n’ai tout simplement pas pris le temps d’écrire après chaque film. Je vous propose donc un avis rapide de mes 4 visionnages du mois.

Film n°1 : « Seul sur Mars »

On y retrouve Matt Damon en astronaute (Mark Watney) de la NASA qui est abandonné sur Mars par son équipe (le croyant mort à la suite d’une tempête). Mark Watney va alors devoir se débrouiller sur cette planète avec le peu de moyen dont il dispose pour survivre et même tenter de rejoindre la Terre. Un bon film d’action et de suspens, bien qu’on se doute globalement de la fin. L’introduction est assez directe et l’immersion est impeccable, même sans cette maudite 3D ! Les péripéties de Matt Damon oscillent entre du bricolage à la McGyver et des scènes d’action improbables dignes du cinéma d’Hollywood. Au final tout ceci s’avère payant : c’est le film simple et efficace du mois !

Matt Damon, seul sur Mars
Matt Damon, seul sur Mars

Film n°2 : « 007 Spectre »

L’agent 007 repart pour de nouvelles aventures ! Un film que j’attendais particulièrement pour 2 raisons : j’aime bien Daniel Craig en James Bond et la bande annonce m’avait laissé espérer un film un peu sombre avec scénario bien ficellé. En réalité, j’ai eu 50% de mes attentes de spectateur. Daniel Craig est bien présent dans le film et chaque scène d’action est bien digne d’un James Bond, ça ne fait aucun doute ! Le problème réside selon moi dans le scénario plutôt léger au regard de la bande annonce. Ce film n’est rien d’autre qu’une histoire de vengeance un peu bizarre où l’agent 007 enchaîne les cascades et les explosions. C’est cool mais ça ne me suffit pas !

D’ailleurs, les apparitions, hormis pour leur physique, de Monica Bellucci et Léa Seydoux restent relativement inutiles (surtout Monica Bellucci). Alors oui, certains me diront que Léa Seydoux est une « James Bond Girl » et que par défaut, elle ne sert à rien. A ceux là je répondrai que c’est faux : regardez « Meurs un autre jour » ou plus récemment « Casino Royale » où les « James Bond Girl » sont loin d’être si inutiles que ça. Le casting inattendu de l’ancien catcheur « Baptista » qui sert juste de gros bras et à qui le réalisateur n’a confié aucun dialogue m’a vraiment choqué ! Apparemment, ils s’étaient mis d’accord tous les 2 alors …

L'agent 007 en pleine action
L’agent 007 en pleine action

En somme, j’ai trouvé cet opus assez moyen. Le film est sauvé par ses scènes d’action et son acteur charismatique pour qui je considère que son meilleur film reste « Casino Royale ».

Film n°3 : « L’Hermine »

Réalisé par Christian Vincent, ce film montre l’audience d’un homme soupçonné d’avoir tué sa propre fille. Fabrice Luchini interprète le président d’audience, un homme à la fois antipathique, strict et d’apparence insensible. Je tenais à voir ce film pour son acteur principal (récompensé à la Mostra de Venise) qui m’intrigue beaucoup. Dans l’ensemble, le film a une ambiance qui lui est bien propre tout en conservant l’attention sur le Président de cour d’assises, Michel Racine. Lorsqu’on connaît le personnage télévisuel de Luchini, on est vraiment bluffé de le voir jouer ainsi. Il incarne la dure réalité de la Justice qui, à elle seule, donne le ton du film.

Fabrice Luchini en Président de cour d'assises
Fabrice Luchini en Président de cour d’assises

Le seul bémol que j’ai trouvé : l’intrigue amoureuse amorcée dès la bande annonce mais qui retombe un peu à plat dans le film, particulièrement à la fin. La magie du film est peut être là aussi, je ne sais pas. C’est un peu l’impression que me donnent les comédies dramatiques françaises : le sujet est beau, on se laisse prendre dans l’histoire et on est laissé dans notre élan lorsque le générique défile à l’écran.

Film N°4 : « Hunger Games : la révolte partie 2 »

J’aurais aimé dire que j’ai gardé le meilleur pour la fin mais … non ! Je crois que je ne me suis jamais autant ennuyé devant un blockbuster américain. Le dernier volet de la saga « Hunger Games » vient détroner « Transformers 4 » sur l’échelle de l’ennui. Le film devait être plus remuant que le précédent, Katniss allant enfin faire payer à Snow toutes ses atrocités. Au final, on s’ennuie devant 2h17 d’action ratée et de dialogues interminables sur le malheur et la peine que tous les districts de Panem ont subi. Pour moi, « Hunger Games » s’est arrêté à la fin du 2e volet. Je ne trouve pas grand chose de positif à dire sur ce film tellement je me suis ennuyé. C’est dommage ! Même la fin est à mourir d’ennui tellement elle est clichée.

La vedette de la saga "Hunger Games", Jennifer Lawrence
La vedette de la saga « Hunger Games », Jennifer Lawrence

En écrivant ces lignes, je me rends compte surtout que ce sont des actions vides qui dirigent le film et qui le mènent au summum du soporiphisme. En effet, chaque action est précédée d’une fausse action, une action vide de sens (ça y est je parle comme Yann Moix !). Tout ceci nous conduit à une fin qui existe mais qui n’a pas de sens tellement on a peu senti l’action et la difficulté des personnages pour y arriver. Le film n’est pas assez vivant pour qu’on ait l’impression que le combat est fini. Bref, si vous mourez d’envie d’aller voir la fin de la saga, je peux vous annoncer que vous perdrez une place de cinéma !

Conclusion

Voilà un article rapide pour vous donner mes impressions sur ce mois riche en visionnages cinématographiques. N’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé en m’envoyant un mail (les commentaires arriveront un jour, patiente !).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8e4457ed7314d9a57e522e69693116e9LLLLL