Tous les ans à partir du mois de Juin débute la saison des festivals en France. « Les vieilles charrues » de Carhaix, « Les Eurockéennes » de Belfort, « Les Francolfolies » de La Rochelle sont des noms (et j’en oublie) dont vous avez sans doutes entendu parler. Cette année, j’ai choisi le « Mainsquare Festival » que je n’avais jamais fait. Découverte !

Une programmation de folie

Si j’ai choisi ce festival cette année, c’est avant tout pour sa programmation. Quatre noms ont retenu mon attention : Shaka Ponk, Lindsey Stirling, Lenny Kravitz et Hozier. Des valeurs sures pour passer une bonne journée ! 😉 Les autres artistes (comme « Patrice » ou « The Script ») ne m’étaient pas connus mais je les ai découvert avec plaisir. L’avantage d’une telle programmation, c’est qu’on en a aussi pour son argent ! Car 50 euros environ pour une journée revient à payer moins de 5 euros par concert ! Et quand on connaît les noms de certains artistes, on voit tout de suite que c’est une bonne affaire.

Affiche du Mainsquare Festival 2015
Affiche du Mainsquare Festival 2015

Il en est de même pour ceux qui avaient choisi d’autres jours (ou le pass’ 3 jours). Le Samedi était très vite complet, assurément grâce à la présence de Muse qui a livré un grand spectacle. C’est d’ailleurs mon seul regret : ne pas avoir pu découvrir Muse sur scène car en voyant les images du live, on avait clairement envie d’y être !

Une organisation au top

Les 3 jours de festival se déroulent dans l’enceinte de la citadelle d’Arras. La particularité du Mainsquare Festival, c’est qu’il n’y a « que » 2 scènes. Problèmes de son, de mouvement de foules ? Que nenni ! Le son est parfaitement dosé pour être audible d’assez loin sans avoir à sortir les bouchons d’oreilles à tout bout de champ. Très honnêtement, je n’ai eu à les sortir que lorsque j’étais près des barrières et en fin de journée à cause de la fatigue auditive. Ce fût une excellente surprise pour moi qui trouve presque systématiquement que le son des scènes lors des festivals est globalement trop fort.

En ce qui concerne les mouvements de foule, je les ai trouvé plutôt bien gérés. Evidemment il ne fallait pas s’attendre à pouvoir être devant alors que le concert battait son plein mais la circulation se faisait correctement. La sensation d’étouffement était également très peu présente et il était même possible d’écouter un concert assis dans l’herbe en journée (ce qui n’est pas le cas partout).

Vue aérienne de l'événement
Vue aérienne de l’événement

Enfin, festival d’été rime parfois avec canicule et c’était le cas cette année. Les organisateurs avaient prévu le coup et j’ai même pu voir des bénévoles distribuer de la crême solaire ! Dans l’ensemble, l’environnement semblait sécurisé et bien géré et c’est aussi, en plus des têtes d’affiche, la marque d’un bon festival.

Lindsey Stirling et Shaka Ponk : mieux ou moins bien ?

Comme vous le savez peut être, j’ai déjà eu l’occasion de pouvoir apprécier les spectacles respectifs de Lindsey Stirling (Zénith de Paris) et de Shaka Ponk (Eurockéennes de Belfort). Voici un rapide comparatif :

  • Programmés à 00h30, les Shaka Ponk ont pu livrer un show d’1h15 en pleine nuit. Le spectacle était garanti puisque ce groupe travaille beaucoup l’aspect visuel de ses spectacles. C’était donc un vrai bon concert où je me suis vraiment éclaté. J’ai d’ailleurs pu voir leur show de plus près (placé juste à côté de la régie) et je connaissais mieux leur musique qu’il y a un an. Bref, le concert de Shaka Ponk a parfaitement terminé ma journée.
  • Lindsey Stirling au Mainsquare Festival constituait ma plus grande intrigue de la journée : comment une artiste, dont le spectacle au Zénith m’avait époustouflé, pouvait faire un show équivalent dans une ambiance de festival ? A vrai dire, j’ai trouvé le spectacle moins bon pour la simple et bonne raison que l’artiste était programmée en journée … Du coup, les effets de lumières n’avaient pas la force qu’ils auraient eu dans un environnement sombre. Néanmoins, j’ai pu m’approcher beaucoup plus qu’à Paris ce qui ma permis d’apprécier la performance scénique de la jeune violoniste. Et ça, c’est toujours un plaisir à regarder !

Conclusion

Cette première au Mainsquare Festival, particulièrement riche en musique s’est avérée être une excellente découverte. De la chaleur, de supers artistes à l’affiche et une ambiance géniale, que demander de plus ? Si ce n’est d’y retourner !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

115bb998607a3abec8c0cd15819afa93"""""""""""""""""