Parmi les nombreux accessoires du photographe se trouvent des filtres. Ils peuvent être gradués, ND, polarisants, teintés ou encore infrarouges. Dans cet article, je vais vous parler d’un pack de 3 filtres gradués et 3 filtres ND achetés sur Amazon pour 16,99 euros.

Mais à quoi servent ces filtres ?

Pour faire simple, un filtre ND (Neutral Density) permet d’absorber les rayonnements visibles quelle que soit leur longueur d’onde. Concrètement, il permet au photographe d’assombrir artificiellement une scène en plein jour afin de pouvoir baisser la vitesse d’obturation. Il est donc possible d’obtenir, entre autres, des textures lisses sur un ruisseau, sur des nuages, la mer, etc.

Un filtre gradué quant à lui absorbe les rayonnements visibles mais seulement sur une partie du filtre. Il permet de réduire artificiellement la plage dynamique de la scène photographiée. On distingue 2 types de graduation : hard et soft. La première est utilisée lorsque la partie dont on souhaite stopper la lumière est clairement séparée de la partie dont on laisse les rayons lumineux « normaux ». Vous aurez donc compris que la deuxième possède la définition inverse. Pour l’exemple, un filtre gradué « hard » sera souvent utilisé pour un coucher de Soleil au bord de la mer alors qu’un filtre gradué « soft » trouvera tout son sens sur un coucher de Soleil en montagne.

Résultat en images d’un filtre gradué

Voici les différentes photos d’une scène de coucher de Soleil à Belfort.

"<yoastmark

"<yoastmark

"<yoastmark

Vous voyez assez clairement que le filtre permet de gagner du détail dans les hautes lumières (le ciel majoritairement). Néanmoins, on remarque tout de suite 2 défauts : – une atténuation assez faible sur le côté gauche ; – une dégradation de la qualité d’image qui tire vers le jaune.

Et les autres filtres alors ?!

J’ai bien sûr essayé les filtres ND mais je n’ai pas eu le courage de prendre une photo tant la qualité d’image était dégradée dès le premier regard dans le viseur … Une vilaine teinte violette gâcherait à coup sûr n’importe quel cliché. De plus, il s’avère que les 2 trios de filtres sont assez similaires. En effet, il n’y a pas de différence notable entre le filtre qui stope le moins et celui qui stope le plus la lumière. D’ailleurs, si vous voulez obtenir une image correcte, il vous faut obligatoirement passer par un bon traitement Lightroom !

Pour 16,99 euros, il ne faut pas s’attendre à posséder de l’excellent matériel, surtout quand on sait qu’UN SEUL filtre gradué de la marque Lee Filter coûte au bas mot 100 euros (sans compter le porte-filtre !). Le véritable plus de ce pack est la floppée de bagues d’adaptations fournies pour différents diamètres d’objectifs (49, 52, 55, 58, 62, 67, 72 et 77mm) ainsi que le porte-filtre de la marque Cokin.

Conclusion

Il n’y a pas de secrets, si on veut un filtre de qualité, il faut y mettre le prix. On ne peut blâmer ce pack de filtres que sur les photos mensongères de l’annonce Amazon car la qualité des filtres est bien en adéquation avec le prix proposé. N’espérez simplement pas sublimer vos images avec ce genre de matériel mais, à mon sens, c’est un prix raisonnable si on veut tester quelques filtres sans dépenser le prix d’un objectif photo dans un filtre NB / gradué et un porte-filtre. Néanmoins, je tiens à préciser que je suis fier de certaines photos de l’album Flickr dédié, prises avec le même filtre gradué. A vous de juger ! 😉

2 commentaires sur “Test d’un pack de 6 filtres photo”

  1. Victus universis caro ferina est lactisque abundans copia qua sustentantur, et herbae multiplices et siquae alites capi per aucupium possint, et plerosque mos vidimus frumenti usum et vini penitus ignorantes.

    Quo cognito Constantius ultra mortalem modum exarsit ac nequo casu idem Gallus de futuris incertus agitare quaedam conducentia saluti suae per itinera conaretur, remoti sunt omnes de industria milites agentes in civitatibus perviis.

    Utque aegrum corpus quassari etiam levibus solet offensis, ita animus eius angustus et tener, quicquid increpuisset, ad salutis suae dispendium existimans factum aut cogitatum, insontium caedibus fecit victoriam luctuosam.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5a042320d885036b53e4a5ad7021d95bbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbb